les tartines de sidonie (à paris et ailleurs)

Les petites et jolies choses du quotidien…

mercredi 23 novembre 2011

rien ne s'oppose à la nuit

"Ma mère était bleue, d'un bleu pâle mêlé de cendres, les mains étrangement plus foncées que le visage, lorsque je l'ai trouvée chez elle, ce matin de janvier. Les mains comme tâchées d'encre, au pli des phalanges. Ma mère était morte depuis plusieurs jours."   Prêté par Raphaële la lecture de ce roman/récit constitue un vrai choc. La mère de Delphine de Vigan s'est suicidée à l'âge de 60 ans. L'auteur ressent le besoin, qui n'empêche pas la douleur, d'écrire sur elle. Elle questionne les frères et sœurs de Lucille, des amis... [Lire la suite]
Posté par pivoinerose à 10:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]